Actualité

mercredi 17 février 2021

Vous avez reconstruit l’école Othman Ben Affan au Yémen !

Muslim Hands France

Alhamdoulillah, grâce à votre soutien, notre équipe a mis en place des salles de classe mobiles pour 250 enfants dans le district de Lawdar à Abyan au Yémen ! Dans ce blog, vous trouverez des détails sur ce merveilleux projet :

Quelle est la situation de l'éducation au Yémen ?

Depuis 2015, le conflit au Yémen a créé « la plus grande crise humanitaire causée par l’homme dans le monde » (ONU), laissant 80 % de sa population, soit 24 millions de personnes, dans un besoin urgent d’aide humanitaire. Ce chiffre terrifiant comprend plus de 12 millions d'enfants.

Outre le manque d'accès à la nourriture, à l'eau potable et aux soins médicaux, leur éducation a également été gravement perturbée. De nombreuses écoles ont été détruites par les bombardements ou ont été forcées de fermer en raison des violences. D’autres sont utilisées comme abris pour les familles déplacées.

Certaines écoles ont réussi à rester ouvertes, mais les enseignants qui y travaillent n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Ils sont payés de manière irrégulière par le gouvernement, ne touchant parfois rien pendant des mois, voire des années ; et lorsqu’ils reçoivent un salaire, il ne suffit souvent pas à subvenir à leurs besoins en raison de la flambée des prix de la nourriture et des autres produits de première nécessité. Ainsi, de nombreux enseignants ont dû abandonner la profession.

Selon un rapport publié sur Relief Web en janvier 2021 :

-Même avant la pandémie de Coronavirus, la fréquentation scolaire était faible. Chez les garçons, le taux de travail des enfants est élevé, ce qui est toujours mieux que le pire des scénarios : le recrutement forcé dans des groupes armés. Les filles quant à elles sont exposées au risque de mariage forcé à un jeune âge comme moyen de survie. Le mariage des enfants a triplé entre 2017 et 2018.

-Les ressources d’apprentissage dont ils disposent sont inadéquates. Fournir le matériel scolaire est la responsabilité des familles qui n’arrivent déjà pas à se procurer de la nourriture !

Ainsi, les fermetures généralisées d'écoles ont conduit au chiffre alarmant de 43 % des enfants non scolarisés au Yémen début 2019.

Les enfants qui parviennent malgré tout à se rendre à l'école font face à d'autres défis : des repas scolaires ne sont fournis que dans 35 % des écoles, et la plupart des écoles publiques ont des installations d’eau inadéquates, ce qui expose les enfants aux risques de malnutrition et maladies liées à l’eau non potable.

Par ailleurs, le taux de handicap chez les enfants au Yémen est de 10 %, ce qui signifie que de nombreux enfants ont besoin d'installations particulières et de ressources supplémentaires auxquelles ils n’ont malheureusement pas accès. Ce chiffre chez les familles déplacées est encore plus choquant. Une étude datant de 2019 réalisée à Abyan et Zinjibar a révélé que 33 % des enfants déplacés étaient atteint d’un handicap mental ou physique. Qu’Allah leur vienne en aide et qu’Il apaise leurs souffrances.

La destruction de l'école Othman Ben Affan

Dans une situation aussi dramatique, il n'est pas surprenant que le nombre d'enfants ayant besoin d'une aide à l'éducation soit passé de 2,3 millions en 2017 à 4,7 millions en 2019, y compris les enfants qui fréquentaient l'école Othman ben Affan dans le district de Lawdar à Abyan.

(Abyan est situé à environ 427 km au sud-est de la capitale yéménite, Sana’a).

L'école Othman ben Affan a été construite en 1994 grâce aux dons de la communauté locale. Elle a ensuite été soutenue par le gouvernement yéménite grâce à un financement de l'UNICEF. L'école accueillait 250 élèves, filles et garçons, et comprenait 11 salles de classe, deux salles administratives et quatre salles de bains.

L'école Othman ben Affan a été complètement détruite par des bombardements en 2015.

Depuis sa destruction, les parents luttent pour aider leurs enfants à poursuivre leurs études.

Au début, ils ont installé des tentes qui servaient d’école à leurs enfants, mais celles-ci ont été détruites par des vents violents et par la pluie.

Certains des enfants devaient donc se rendre dans une autre école située à des kilomètres. C’était non seulement très coûteux en temps et en argent, mais ça excluait également les enfants au-dessus du CM1, car aucune autre école de la région n’accueillait les élèves plus âgés. En conséquence, de nombreux enfants du village devaient étudier dehors, en plein air, sans aucune protection contre la chaleur écrasante du Yémen.

Comment les avez-vous aidés ?

Vos dons ont permis à notre équipe de mettre en place des structures éducatives pour ces enfants vulnérables.

L'école est complètement détruite, il était donc impossible d'utiliser le bâtiment lui-même. Nous avons donc décidé de mettre en place sept « salles de classe mobiles » au même endroit. Celles-ci sont localement connues sous le nom de « caravanes ».

Les salles de classe sont préfabriquées, nous avons donc pu commencer ce projet très rapidement alhamdoulillah ! Les salles ont été transportées sur le site où se situait l'école Othman Ben Affan qui a été détruite et ont été montées sur du béton. Le terrain appartient au gouvernement et ces salles de classe mobiles sont une continuation de l'école qui s'y trouvait autrefois.

Au total, il y a sept salles de classe mobiles, quatre salles de bain et une salle des professeurs. Les salles de classe sont entièrement meublées et un système à énergie solaire a été installé pour répondre aux besoins des élèves. C'est aujourd’hui une école entièrement fonctionnelle pour les enfants habitant la région, y compris les orphelins et les déplacés internes.

Cette école accueille désormais 250 élèves, dont 94 filles. Les étudiants viennent des villages de : Thara, Shobat Al-Muzahim, Al-Ghimah, Erfan, Hamish, Al-Kasarah, Al-Borkan Al-Krabi et Al-Rokbah & Al-Shaib. Tous ces villages se trouvent dans le district de Lawdar.

Ce projet a également permis à 18 enseignants de trouver du travail ! Alhamdoulillah, les familles habitant la région étaient impatientes de récupérer l’école : le Comité des parents d’élèves a déblayé les décombres de l’école précédente et l’administration de l’école s’occupera désormais de son fonctionnement.

Pendant des années, le Comité des parents d’élèves de l’école Othman Ben Affan a protégé l’éducation de leurs enfants du mieux qu’ils pouvaient, mais sans aucune infrastructure, c’était une tâche quasi impossible.

Les parents et les enseignants craignaient que sans éducation, les enfants n'auraient aucune perspective d'avenir. Ils sont heureux de voir qu’aujourd’hui, l'école fournit un espace accueillant où les jeunes qui ont été témoins des tragédies de la guerre peuvent s’épanouir.

En effet, maintenant que les salles de classe mobiles ont été installées et meublées, les enfants peuvent enfin étudier dans un environnement stable. Alhamdoulillah, vos dons aident la communauté à guérir et lui donnent l'espoir d'un meilleur avenir.

Merci !

Le Prophète (saw) a dit : « Les meilleurs des hommes sont les hommes du Yémen, la foi est yéménite, et je suis yéménite ». [Ahmad]

Subhan Allah, nous ne pouvons imaginer les récompenses de faire une Sadaqa Jariyah au peuple du Yémen que le Prophète (saw) aimait tellement. Nous ne pouvons imaginer les récompenses d’offrir espoir et stabilité aux enfants de ce peuple béni. Vos dons ont fait toute la différence pour les élèves de l'école Othman ben Affan, et nous prions pour que vous en récoltiez les fruits pour les années à venir in chaa Allah.

Si vous souhaitez mettre en place un projet de construction de salle de classe, vous pouvez nous contacter à l'adresse email suivante : grandegenerosite@muslimhands.fr. Nous vous aiderons à créer votre projet personnalisé de grande générosité in chaa Allah. Vous pouvez également soutenir l'un de nos fonds liés à l'éducation ici.

Rendez-vous sur notre page Urgence Yémen pour en savoir plus sur nos projets et comment vous pouvez continuer d'aider la population yéménite.

Pour gagner les récompenses d’une Sadaqa en moins de 30 secondes, partagez ce blog avec vos amis et vos proches ! Vous serez récompensés pour chaque Sadaqa qui sera faite grâce à votre partage in chaa Allah. En effet, le Prophète (saw) a dit : « Quiconque guide vers un bien aura une récompense similaire à celui qui l’a fait ». [Muslim]         

Qu’Allah vous récompense et qu’Il vous comble de Ses bienfaits !


Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.