Actualité

vendredi 11 mars 2016

Un espoir pour les enfants Syriens

Muslim Hands France
Un espoir pour les enfants Syriens

La situation

Depuis le début du conflit en Syrie, au moins trois millions d'enfants ont été privés d’éducation. Puisqu'une école sur cinq n’était plus en mesure d’ouvrir ses portes ou était complètement détruite. L'accès à l'éducation est devenu une préoccupation majeure. Pour répondre à ce besoin, Muslim Hands finance deux écoles situées dans la province d’Idlib accueillant près de 1 000 enfants encadrés par plus de 50 membres du personnel éducatif.

L'école Haas, à 60 km d'Alep, ouverte en 2013, et l'école Al-Fatera, ouverte en septembre 2014, accueillent en priorité les orphelins et ceux dont les familles sont en grande difficulté financière, et sont chargées d’assurer aux élèves un environnement sûr et sain qui favorise l’apprentissage, et de restaurer aux familles une forme de normalité et de routine.

Nous tenons également à ce que le personnel encadrant soit rémunéré avec un salaire convenable, pour qu'ils puissent subvenir aux besoins de leurs familles et soutenir leur communauté, leur permettant ainsi de se concentrer sur leurs élèves.

Grâce aux écoles Haas et Al-Fatera, les élèves s'instruisent et fréquentent d'autres enfants dans un environnement sûr. Ainsi la communauté toute entière jouie d’un degré de stabilité et de normalité qu’apporte l'école.

Des écoles avec un plus

Le programme scolaire couvre un grand nombre de discipline, de l'anglais aux mathématiques en passant par l'histoire et l'art. Comme dans toutes les autres écoles de Muslim Hands à travers le monde, le bien-être des enfants est notre priorité : les élèves reçoivent des repas quotidiens, des fournitures scolaires, et un suivi médical. Une cour de récréation est mise à leur disposition pour jouer en toute sécurité.

Tous les frais de gestion de l'école, y compris les salaires du personnel, les loyers, le chauffage, l'électricité et le matériel pédagogique, sont couverts par Muslim Hands. Nous prenons également en charge les frais de scolarité, les fournitures scolaires et l'ensemble du matériel nécessaire aux élèves.

La situation aux frontières

La moitié des réfugiés syriens ont moins de 18 ans : les pays voisins, comme la Turquie, le Liban et la Jordanie, ont donc du mal à faire face à l'afflux d'enfants d'âge scolaire. Muslim Hands œuvre à adresser ces difficultés.

En 2013, nous avons participé à la création d'une école pour réfugiés à la frontière libanaise, qui maintenant offre une éducation à 500 enfants, et qui met en place une formation professionnelle au bénéfice des jeunes Syriens.

Depuis 2008, Muslim Hands permet à des réfugiés palestiniens de se former dans un lycée technique au Liban, où ils peuvent obtenir des diplômes reconnus au niveau national dans le domaine de l’installation de matériel informatique, mécanique et électronique. À partir de 2011, cette offre de formation a été étendue aux jeunes syriens et nous espérons donner à un grand nombre d'entre eux les moyens de construire un avenir meilleur pour eux et pour leurs familles.

Incha’Allah, avec votre générosité nous pouvons continuer à lutter contre cette situation difficile, à investir dans l'avenir de ces enfants qui ont vu leur monde dévasté et à soutenir les enseignants, dont beaucoup ont perdu leurs maisons, leurs proches et leurs moyens de subsistance à la suite du conflit.

En faisant un don en faveur du Fonds pour les victimes de la crise syrienne, vous nous aidez à soutenir l’éducation des enfants dont la vie a été bouleversée.

 

Faites un don

en faveur de la crise Syrienne

Tout voir

Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.