Actualité

jeudi 2 juin 2022

Les mois sacrés d’Allah

Muslim Hands France

À l’occasion de notre entrée dans le premier des trois mois sacrés consécutifs, le mois de Dhoul Qa’da, nous revenons sur les quatre mois qu’Allah (swt) a qualifié de sacrés dans le Saint Coran.

« Le nombre de mois auprès d’Allah est de douze mois, dans Sa prescription le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes […] » [Coran, 9:36].

En effet, parmi les quatre mois sacrés : Mouharram (le premier mois du calendrier de l’Hégire), Rajab (le septième), Dhoul Qa’da (le onzième) et Dhoul Hijja (le douzième et dernier), trois se succèdent et marquent ainsi une période extrêmement importante de l’année.

D’après Abou Bakar, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Le temps a repris son cours tel qu’il était quand Allah créa les cieux et la terre : l’année compte douze mois dont quatre mois sacrés ; les trois se succèdent et ont pour nom Dhoul-Qa’da, Dhoul Hijja et Mouharram et le quatrième Rajab est intercalé entre Joumada et Chaabane. » [Boukhari]

Pourquoi cette période que nous venons d’entamer est-elle si importante ? Parce que même si l’islam nous demande d’avoir le meilleur des comportements en tout temps et tout lieu, durant ces mois sacrés, Allah (swt) nous interdit clairement d’initier tout conflit ou combat, et en fait ainsi des mois de paix et de sérénité où nous devrions toutes et tous chercher la satisfaction d’Allah (swt) et la réconciliation avec les autres.

Pendant les mois sacrés, les actions ont également plus de poids. Ainsi, il est absolument nécessaire d’essayer de nous éloigner de tout péché, et de multiplier au maximum les bonnes actions, comme la lecture du Coran, la récitation des adhkars, le jeûne, les aumônes, la Sunna, etc.

Avec ça en tête, étudions de plus près chaque mois :

Le premier mois sacré : Mouharram

Le premier jour du mois de Mouharram correspond au premier jour du Nouvel An de l’Hégire. Le Nouvel An islamique célèbre la Hijra (l’émigration) de Muhammad (saw) de La Mecque vers Médine en 622 de l’ère chrétienne.

Le 10e jour du mois de Mouharram, dit jour de 'Achoura, évoque plusieurs événements historiques selon certaines sources :

- le jour où Nouh (as) fut sauvé du déluge avec les croyants

- le jour où Allah (swt) donna la victoire à Moussa (as) et Bani Isra-il face à Pharaon et ses hommes. C'est un jour où le jeûne est recommandé, ainsi que la générosité envers des membres de notre famille. Il est également recommandé de jeûner le 9e jour pour nous distinguer des juifs qui ne jeûnent que ce jour-là.

En effet, d’après Abou Moussa Al Ach'ari (ra), le jour de 'achoura était un jour de fête chez les juifs, ainsi le Prophète (saw) a dit : « Jeûnez-le vous » [Boukhari]. Aussi, d'après Abou Qatada (ra), le Prophète (saw) a été interrogé concernant le jeûne du jour de 'Achoura et a dit : « Il efface l'année précédente » [Muslim], autrement dit les péchés de l’année précédente, et est donc un jour très important !

Le deuxième mois sacré : Rajab

La nuit du 27 de Rajab, selon certains savants, correspond à l'événement miraculeux d'Al-Israa wal Mi’raj, le voyage nocturne du Prophète Muhammad (saw) durant lequel il a voyagé de La Mecque à Jérusalem en une seule nuit et est monté jusqu’au « Lotus de la limite » (Sidrat Al-Muntaha). Durant ce mois sacré, il est recommandé de jeûner au maximum comme il est recommandé de le faire durant tous les mois sacrés. En effet, Al-Bahili rapporte que le Prophète (saw) lui a dit : « Jeûne et mange pendant les mois sacrés ». [Abou Daoud]

Le troisième mois sacré : Dhoul Qa’da

Le mois de « Dhoul Qa’da » signifie littéralement « celui qui est en position assise », faisant référence au calme que nous devons garder tout au long du mois et à la paix que nous devons rechercher. Ce mois est même cité dans la Bible. Il est aussi le premier des trois mois sacrés consécutifs et marque donc le début d’une période durant laquelle nous devons redoubler d’efforts.

Le quatrième mois sacré : Dhoul hijja

Durant ce mois sacré, les pèlerins du monde entier se dirigent vers la Mecque pour accomplir le Hajj (pèlerinage). Les 10 premiers jours de ce mois sacré sont les jours où les actions sont les plus récompensées et sont souvent qualifiés des 10 jours les plus importants de l’année. Allah (swt) jure même par ces jours dans le Coran (sourate Al-fajr). Ibn Abbas rapporte également que le Prophète (saw) a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (c’est-à-dire qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). » [Boukhari].

Il est également très important de jeûner le jour d'Arafat, le 9e jour du mois sacré de Dhoul Hijja, le jour durant lequel est effectué le pilier le plus important du Hajj. Le Prophète (saw) a dit : « Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour de Arafa expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour de Achoura expie les péchés commis pendant l’année précédente. » [Muslim].

Enfin, le 10e jour de Dhoul Hijja est celui de l’Aïd al-Adha (la fête du sacrifice). Cette grande fête célébrée par les Musulmans du monde entier marque la fin du pèlerinage à La Mecque. Avec Muslim Hands, votre Sacrifice permettra de nourrir de nombreuses familles dans le besoin qui ne mangent de la viande que très rarement voire jamais. Restez connectés !

Nous espérons que ce blog vous a plu, si oui, n’hésitez pas à le partager avec vos proches et sur les réseaux sociaux. Merci !


Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.