Actualité

mercredi 24 mars 2021

Les mérites du jeûne durant le mois de Chaabane

Muslim Hands France
Les mérites du jeûne durant le mois de Chaabane

La plupart des noms des mois islamiques sont soit liés au temps, soit à la guerre, soit aux deux.

Le mot Cha’ban est dérivé du mot Tacha’ab qui signifie « celui qui se sépare ». Traditionnellement, les tribus arabes se séparaient ou se dispersaient durant le mois de Chaabane pour chercher de l’eau avant le mois de Ramadan. Elles pouvaient également se disperser pour des expéditions de guerre, car elles en avaient été empêchées au cours du mois sacré de Rajab, durant lequel tout combat devait cesser.

Il est également lié au mot arabe Chi'b, qui signifie « un sentier de montagne, une vallée ou un ravin », donc qui peut être « caché », notamment entre le mois sacré de Rajab et le mois béni du Ramadan.

Fait intéressant, l’une des significations de Chaabane est « quelque chose qui est placé entre deux choses importantes pour que vous le perdiez de vue ».

Ainsi, il est très facile de le perdre de vue et de passer à côté de ses bienfaits ! Pour vous aider dans vos objectifs, nous vous présentons dans ce blog les vertus du jeûne durant le mois de Chaabane.

1) Nos œuvres sont élevées vers Allah (swt) durant ce mois

Ce mois, négligé par la plupart d’entre nous, est pour certains l'occasion de briller. En effet, tout comme seule l’élite des croyant(e)s se réveille dans le dernier tiers de la nuit pour prier la prière du Tahajjud, faisons un effort pour faire partie de l’élite qui jeûne le plus grand nombre possible de jours durant ce mois où nos actions sont élevées vers Allah (swt) ! 

2) Un moyen de nous rapprocher du Prophète (saw)

Jeûner plus durant le mois de Chaabane est une Sunna de notre bien-aimé Prophète (saw).

« Et quiconque aime ma Sunna m’a aimé ; et quiconque m'aime sera avec moi au paradis ». [Tirmidhi]

Ainsi, le jeûne durant le mois de Chaabane est pour nous un moyen d’exprimer notre amour pour la Sunna du Prophète et notre souhait d’être proches de lui dans l’au-delà.

3) Le mois durant lequel le Prophète (saw) jeûnait le plus après le Ramadan

D'après Aïcha (ra) : Le Prophète (saw) jeûnait au point où nous disions : « Il ne rompt plus son jeûne ».

Et il rompait son jeûne au point où nous disions : « Il ne jeûne plus ».

4) Une motivation supplémentaire à jeûner les jeûnes surérogatoires

Bien que l’idéal serait de jeûner une grande partie du mois de Chaabane pour suivre la Sunna du Prophète (saw), ce n’est pas toujours facile pour nous de le faire, surtout si nous n’avons pas l’habitude de jeûner ! Pour habituer nos corps au jeûne en douceur avant le mois de Ramadan, pourquoi ne pas commencer par jeûner les jours où c’est une Sunna ?

Les lundis et jeudis :

Le Prophète (saw) avait l'habitude de jeûner les lundis et jeudis. En effet, selon Abou Houraira (ra), le Prophète (saw) a dit : « Les œuvres sont présentées (à Allah) le lundi et le jeudi, et j'aime que mes œuvres soient présentées alors que je jeûne ». [Tirmidhi]

Abou Houraira (ra) rapporte également : Le Prophète (saw) a dit : « Les portes du Paradis sont ouvertes le lundi et le jeudi et Allah accorde son pardon à tout serviteur ne Lui associant rien, à l'exception d'un homme qui a eu un différend avec son frère. On dira alors : « Faites attendre ces deux-là jusqu'à ce qu'ils se réconcilient. » [Muslim]

Les trois jours blancs :

Le Prophète (saw) avait l'habitude de jeûner les trois jours de milieu de mois même lorsqu’il était en voyage.

Ibn Umar (ra) a dit : « Le Prophète (saw) jeûnait trois jours par mois ». [Nasa’i]

Ainsi, vous pouvez suivre sa Sunna en jeûnant les 13, 14 et 15 de chaque mois lunaire. Ceux-ci sont appelés Al-Ayyam al-Bid (les jours blancs), lorsque la lune est pleine et circulaire.

D'après Abdel Malik Ibn Qudama Ibn Malhan (ra), d'après son père (ra) : le Prophète (saw) nous ordonnait de jeûner les jours blancs, le 13, le 14 et le 15 et il disait : « Ceci est comme le jeûne du mois entier ». [Nasa’i]

D'après Abou Dhar (ra), le Prophète (saw) a dit : « Si tu jeûnes 3 jours dans le mois, alors jeûne le 13, le 14 et le 15 ». [Tirmidhi]

Enfin, d'après Jarir Ibn Abdillah (ra), le Prophète (saw) a dit : « Le jeûne de trois jours chaque mois est comme le jeûne continue et les jours blancs sont : les matins du 13e, du 14e et du 15e jours ». [Nasa’i]

Durant ce mois de Chaabane 1442, les jours blancs seront les 27, 28 et 29 mars. Si vous avez besoin d'une motivation supplémentaire pour jeûner ces trois jours, relevez le défi des 3 jours blancs lancé sur nos réseaux sociaux !

5) Le moment de rattraper les jours de jeûne manqués du Ramadan précédent

Il est fortement conseillé de rattraper nos jours de jeûne manqués du dernier Ramadan avant qu'un autre Ramadan n'arrive, alors si vous ne l’avez pas encore fait, c’est le moment !

Nous avons appris plus tôt que le Prophète (saw) avait l'habitude de jeûner à peu près tout le mois de Chaabane. Les savants indiquent une plus grande sagesse derrière cela, sur la base du hadith ci-dessus. En effet, le Prophète (saw) jeûnait également pour soutenir ses nobles épouses (ra) qui rattrapaient leurs jours de jeûne manqués, nous montrant encore une fois l’excellence de son comportement et la grandeur de son affection et de sa miséricorde.

6) Le meilleur moyen de se préparer au Ramadan

Le mois de Ramadan approche à grands pas ! Et commencer à jeûner durant le mois de Chaabane est un excellent moyen de se préparer à jeûner le mois complet de Ramadan.

Certains savants indiquent que le jeûne durant ce mois est similaire à l’accomplissement des prières surérogatoires. Ainsi, l'imam Ibn Rajab (ra) a déclaré : « Le jeûne durant Cha'ban est meilleur que le jeûne durant les mois sacrés, et les meilleurs jeûnes volontaires sont ceux qui sont (observés dans les mois) les plus proches du Ramadan, avant ou après. Le statut de ces jeûnes est similaire à celui des sunan rawatib (prières surérogatoires établies), qui se font avant et après les fards (prières obligatoires) et qui compensent tout manque dans les prières obligatoires. Il en va de même pour les jeûnes observés avant et après le Ramadan. Tout comme les sunan rawatib sont meilleures que d’autres types de prières facultatives, les jeûnes observés (dans les mois) avant et après le ramadan sont meilleurs que les jeûnes à d’autres moments ». [Lata’if al-Ma’arif]

7) Redonner vie à une Sunna négligée

Nous sommes nombreux à négliger la Sunna du jeûne durant le mois de Chaabane, mais ensemble, nous pouvons nous motiver et transmettre le message !

Le Prophète (saw) a dit : « Quiconque fait revivre l’une de mes Sunna tombée dans l’oubli après ma mort aura la récompense de tous ceux qui la pratiqueront sans que leur récompense ne soit diminuée ». [Ibn Majah]

Ne négligez pas le mois de Chaabane !

Après avoir lu tout cela, vous vous demandez peut-être pourquoi nous n’avons pas de hadith direct dans lequel le Prophète (saw) nous demande de jeûner durant le mois de Chaabane. La réponse est à la fois subtile et belle subhan Allah.

Les savants affirment que si l’on étudie de près les hadiths à propos du mois de Chaabane, nous remarquons que les narrateurs sont soit les nobles épouses du Prophète (saw), soit des membres de sa famille qui ont observé que le Prophète (saw) jeûnait durant le mois de Chaabane, même s’il n’a pas demandé à sa Oumma d’en faire autant. La raison est simple : son amour et sa miséricorde pour sa Oumma ! Il (saw) savait que nous devions jeûner le mois entier de Ramadan, et ne voulait pas ajouter un fardeau sur nos épaules.

Le Prophète (saw) a même conseillé à celles et ceux qui n’ont pas l’habitude de jeûner régulièrement de ne pas jeûner la seconde moitié du mois de Chaabane ou les derniers jours de Chaabane. Ainsi, il est fortement recommandé de jeûner durant le mois de Chaabane, mais nous devons nous assurer que nous en sommes physiquement capables !

Si le jeûne est difficile pour vous, vous pouvez toujours profiter au maximum du mois de Chaabane en faisant d’autres bonnes actions, comme lire plus de Coran, faire des prières surérogatoires supplémentaires ou donner plus en charité.

Aïcha (ra) rapporte que le Prophète (saw) a dit : « Ne vous surchargez point ainsi car on ne vous a imposé que ce que vous pouvez supporter. Par Allah ! Allah ne se lasse pas de vous récompenser jusqu’à ce que vous vous lassiez de faire de bonnes œuvres. » Aïsha conclut alors : « Les pratiques religieuses les plus aimées aux yeux du Prophète (saw) étaient les plus régulières ». [Boukhari & Muslim]

Nous espérons que ce blog vous a plu ! Qu’Allah nous guide sur le droit chemin et qu’Il nous permette d’accroître nos bonnes œuvres et d’atteindre le Ramadan in chaa Allah.


Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.