Actualité

jeudi 4 mai 2017

Comment vous aidez des familles en Somalie à lutter contre la famine

Muslim Hands France

Décrite par l’ONU comme la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale, de graves sécheresses et des années de conflits perpétuels ont dévasté les communautés d’Afrique de l’Est.

La Somalie en particulier souffre de la pire sécheresse depuis 1950. Les cultures ont été détruites, le bétail a péri et plus d’un million de personnes ont été forcées à quitter leur foyer. 12 millions, c’est le nombre sidérant de personnes menacées par la famine, y compris 360 000 enfants qui souffrent déjà de malnutrition sévère. De surcroît, les prochaines pluies annoncées seraient insuffisantes.

Alhamdulillah, grâce à vos généreux dons, Muslim Hands a pu être présent sur le terrain pour fournir de l’aide d’urgence aux familles déplacées en besoin vital d’assistance humanitaire. Par le biais des distributions de nourriture dans les camps de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays à Herale (Galgadud), Mogadiscio (Banaadir) et Fardhidin (Puntland), nous sommes venus en aide à environ 3 576 personnes en détresse vitale, en fournissant des aliments de base tels que :

    • De la farine (25kg)
    • Du riz (10/25kg)
    • Du sucre (5/10kg)
    • Des haricots (5kg)
    • De l’huile (3L)
    • Des dattes (1kg)

    Votre soutien a permis de nourrir des familles en proie à la famine pour un mois, offrant un espoir important pour le futur.

Notre équipe a parlé avec les familles, les veuves, les aînés dans les camps que vous avez aidés. Voici les histoires de deux bénéficiaires que l’équipe a rencontrées.

Fatima Abdi Nugow a 26 ans. Elle est mère de trois filles et d’un garçon.

Fatima et sa famille ont dû quitter leur maison, le village de Daara (Kuntuwaarey) dans la région de Shabeellaha Hoose en raison de sécheresses dévastatrices. La famille vivait de l’agriculture et de l’élevage cependant, suite à la sécheresse, la majorité du bétail a péri.

Lorsque nous avons rencontré Fatima, elle nous a dit qu’elle a rejoint le camp avec ses enfants pour trouver de quoi survivre. Son mari est resté dans leur village avec le bétail restant – seulement 10 vaches maigres.

Fatima espère retourner à son village mais tant qu’ils dépendent de l’aide humanitaire l’avenir reste incertain. Une fois que les vivres qu’elle a reçus seront terminés, elle ne sait pas comment elle va nourrir ses enfants. Fatima a conclu : « Allah sait ce qui nous attend ». Incha’Allah khair.

Dunia Ali Isaq est une veuve de 35 ans et mère de quatre orphelins. Il y a trois mois, le mari de Dunia a reçu une balle dans l’épaule par des hommes armés. Il est mort juste quatre jours après.

Dounia et sa famille ont aussi été forcés à quitter leur maison à Daara (Kuntuwaarey) dans Shabeellaha Hoose à la recherche de quoi survivre. Sur le camp, les histoires se ressemblent très souvent. Dounia et sa famille vivait aussi de la production agricole et de l’élevage, néanmoins leur bétail a inévitablement péri à cause de la sécheresse.

Dès leur arrivée sur le camp des personnes déplacées, Dounia et ses enfants ont reçu leur première aide alimentaire de Muslim Hands.

A l’avenir, Dounia espère retourner dans son village s’il pleut suffisamment in’sha’Allah. Pour le moment cependant, elle doit rester au camp où elle et sa famille dépendent de l’aide extérieure.

Jazak Allah khairan pour tous vos dons. Allah dit dans le Saint Coran :

« (Les vertueux sont ceux qui) offrent la nourriture… au pauvre, à l’orphelin et au prisonnier, (disant) : “C’est pour la récompense d’Allah que nous vous nourrissons” ».

Nous vous encourageons à garder nos frères et sœurs somaliens dans vos du’as et vos Sadaqa in’sha’Allah.

 


Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Merci de lire notre politique liée aux cookies pour en savoir plus