Actualité

mercredi 15 juillet 2020

7 bonnes raisons de faire un sacrifice prophétique.

Muslim Hands France
7 bonnes raisons de faire un sacrifice prophétique.

C'est la saison des Sacrifices et beaucoup d'entre vous voient l'expression « sacrifice prophétique » sur les réseaux sociaux et dans des articles. Mais à quoi fait-elle référence ?

Cette expression fait référence au sacrifice supplémentaire que le Prophète (saw) avait l’habitude de faire en plus de celui en son nom.

Quels sont les avantages et les conséquences d’un second sacrifice ? Quelle différence fera-t-il pour vous et pour les autres durant l'Aïd al-Adha ? Et pourquoi est-il encore plus important de faire un sacrifice prophétique pendant la crise actuelle des coronavirus ?

Dans cet article, vous trouverez sept bonnes raisons de faire un sacrifice prophétique cette année.

  1. Suivre la Sunna

La première raison est que le Prophète (saw), le meilleur des exemples, sacrifiait deux animaux durant l'Aïd al-Adha. En plus de son sacrifice obligatoire en son nom, il (saw) avait également l’habitude de sacrifier un animal au nom de ceux de la Oumma qui n’avaient pas les moyens d’en faire.

Le Prophète (saw) faisait un deuxième sacrifice au nom de sa Oumma, en indiquant à Allah « pour celui qui témoigne de Ton Unicité et qui témoigne que je suis Ton messager ». [Tabarani]

Beaucoup de compagnons suivaient cette Sunna et faisaient deux sacrifices comme le Prophète (saw). Anas ibn Malik (ra) rapporte : « Le Prophète (saw) offrait deux béliers en sacrifice, et j’en offre également deux en sacrifice ». [Boukhari]

En faisant un sacrifice supplémentaire cette année, vous gagnerez la récompense d’avoir suivi une Sunna du prophète (saw).

  1. Redonner vie à une Sunna oubliée

Bien que cette Sunna ait été suivie par les compagnons, elle est aujourd'hui presque oubliée. Combien d'entre nous savent que le Prophète (saw) avait l’habitude de sacrifier deux animaux durant les jours de l'Aïd ?

La récompense de redonner vie à une Sunna oubliée est vraiment immense, comme le Prophète (saw) l'a dit : « Quiconque fait revivre l’une de mes Sunna tombée dans l’oubli après ma mort aura la récompense de tous ceux qui la pratiqueront sans que leur récompense ne soit diminuée ». [Ibn Majah]

Le Prophète (saw) est le meilleur des exemples. Allah (swt) dit : « En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment ». [Coran, 33:21]

Cette année, redonnez vie à cette Sunna oubliée et gagnez la récompense immense d’offrir un second sacrifice.

  1. Doubler l’impact du don

Pour de nombreuses familles pauvres, l'Aïd al-Adha est la seule période de l'année où elles bénéficient de repas nutritifs avec de la viande. Votre sacrifice est distribué en priorité aux veuves et aux orphelins, puis aux familles pauvres, aux réfugiés et aux communautés qui ont été déchirées par la guerre.

Plus vous offrez de sacrifices, plus nous sommes en mesure de nourrir des démunis durant les jours de l'Aïd. Commandez donc votre second sacrifice par procuration dès maintenant à partir de 50 € seulement !

Vous pouvez commander votre sacrifice prophétique ici à partir de 50 €

  1. Doubler ses récompenses

Bien-sûr, si vous nourrissez deux fois plus de familles, votre récompense est doublée ! N'oubliez pas que tout ce que vous donnez aux nécessiteux vous apporte plus de bénédictions dans cette vie et dans l’au-delà.

Aïcha (ra) rapporte qu’une brebis avait été égorgée. Le Prophète (saw) demanda : « qu'en reste-t-il ? » Elle répondit : « Rien à part l'épaule ». Il (saw) dit : « Il reste tout à part l’épaule » [Tirmidhi]

Lorsque vous commandez votre sacrifice, souvenez-vous que tout ce que vous donnez est un investissement pour votre akhirah, tandis que tout ce que vous gardez est une perte, tout comme l'épaule de cette brebis !

En investissant dans un deuxième sacrifice, vous partagez votre richesse avec les plus démunis et récoltez des récompenses infinies auprès d’Allah (swt).

  1. Se protéger des épreuves

Il est particulièrement important d'augmenter nos dons en ces temps incertains. Alors que notre premier sacrifice est une obligation, notre deuxième sacrifice est une Sadaqa, et il est très recommandé de faire des Sadaqas en temps de crise.

Le prophète (saw) a dit : « faites des aumônes sans attendre, car elles se dressent face aux calamités » [Tabarani]

Faire cette Sadaqa aux pauvres les aidera non seulement à faire face à l'incertitude financière de la pandémie en cours, mais vous protégera également des épreuves durant cette crise in chaa Allah.

  1. Soutenir les agriculteurs locaux

Les petits agriculteurs sont plus que jamais dépendants des sacrifices pour subvenir aux besoins de leurs familles. En effet, les communautés du tiers monde n'ont pas de filet de sécurité pour les protéger de la perte de revenus due au coronavirus : elles ont besoin de notre soutien.

Cette année, tout comme les précédentes, nos animaux proviennent de fermiers locaux. Ces sacrifices contribuent à stimuler l'économie locale pendant la pandémie en cours.

Il est vraiment important de soutenir les agriculteurs locaux en leur achetant des animaux. Ces revenus leur permettront de joindre les deux bouts. Vous pouvez le faire en commandant un sacrifice prophétique.

  1. Partager les bénédictions de l’Aïd

La distribution de la viande des sacrifices aux familles dans le besoin permet à toute la communauté de fêter l'Aïd al-Adha, sans que nos frères et sœurs dans le besoin ne soient délaissés.

Avec la pandémie du coronavirus, encore plus de personnes ont du mal à subvenir aux besoins de leurs familles. Faire un sacrifice supplémentaire, c’est offrir de la viande à deux fois plus de personnes démunies et faire entrer la joie dans leurs cœurs.

« Les croyants sont, par leur affection, leur attachement réciproque et leur compassion, comme un seul corps ; si un membre souffre, c’est le corps entier qui souffre uni avec lui dans l’insomnie et la fièvre ». [Boukhari]

Offrir un sacrifice est un geste de gentillesse, de compassion et de sympathie, qui montre aux communautés qui souffrent qu’elles n'ont pas été oubliées. C'est un moyen de partager les bénédictions de l'Aïd avec ceux qui luttent dans notre Oumma, y compris au Yémen et en Syrie.

Merci !

 

Faire un don

Voici comment vous pouvez nous aider

Mali

70 €


Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.