Actualité

lundi 18 novembre 2019

Notre combat contre la pauvreté auprès des femmes en Gambie

Muslim Hands France
Notre combat contre la pauvreté auprès des femmes en Gambie

Muslim Hands met en place une série de projets visant à autonomiser les femmes, notamment dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'eau et des moyens de subsistance. Nous avons récemment installé une incroyable ferme apicole respectueuse de l’environnement en Gambie pour permettre aux femmes de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles !

Cette ferme, première de ce genre dans notre programme Grande Générosité, a été financée par Pakeeza Dairies Limited. Située dans le village de Giboroh Kuta, elle est entièrement gérée par des femmes, bénéficiant seulement de l'aide d'un expert en apiculture : Lamin.

Lamin est passionné par les abeilles et il travaille avec ces femmes depuis sept mois déjà. Elles ont développé une relation avec les abeilles pour que les abeilles puissent les reconnaitre et rester calmes quand elles s’approchent. Elles ont également étudié le comportement des abeilles et la façon de les protéger ainsi que leurs ruches (des chèvres par exemple ou des pesticides biologiques qu’elles utilisent). Les femmes ont également appris à se protéger des piqûres et à les traiter.

La ferme est composée de 16 ruches. Une ruche peut produire jusqu'à 50 litres de miel, ce qui représente entre 20 000 et 50 000 dalasis (environ 352 € à 881 €) de gains. Le miel coûte très cher et a une grande valeur en Gambie. Ainsi, les femmes qui travaillent à la ferme auront un revenu stable pendant longtemps, in cha’ Allah.

Les ruches doivent être surveillées au quotidien, mais le coût global de l'apiculture est très bas. Les ruches sont construites à partir de planches de bois et les équipements de traitement du miel et de la cire sont fabriqués localement et déposés à la main. La ferme est à faible risque, à faible coût et elle rapporte beaucoup. Ainsi, elle transforme complètement la vie de ces femmes.

Aja, par exemple, travaille sur la ferme apicole depuis sa création. Elle a 11 enfants (voir la photo ci-dessus), tous âgés de moins de 16 ans, et la famille lutte pour survivre avec un repas par jour. Le mari d’Aja travaille comme ouvrier. Il porte du ciment pour moins de 6 € par jour et peut rester sans travail pendant des semaines. Avant de suivre une formation en apiculture, Aja faisait de son mieux pour apporter un complément de revenu au foyer en lavant le linge de ses voisins, mais elle ne gagnait que 2 à 3 € par mois. Elle ne pouvait pas envoyer ses enfants à l’école, car elle n’avait pas les moyens de payer leurs livres ou leurs repas.

Aja peut désormais subvenir aux besoins de sa famille qui a la possibilité de se bâtir un meilleur avenir. Elle peut fournir à ses enfants des aliments nutritifs, leur acheter des médicaments lorsqu’ils sont malades et les envoyer à l'école tous les jours. Cette Sadaqa Jariyah a permis à Aja de briser le cycle de la pauvreté dans sa famille.

Les femmes ne sont pas obligées de vendre tout le miel ; elles peuvent aussi en donner à leurs familles. En effet, le miel est riche en nutriments et en antioxydants. Il contient différents types de sucres, protéines, enzymes, acides aminés libres, minéraux et vitamines. Le miel possède également d’innombrables propriétés médicinales : il peut aider à traiter l’eczéma, les infections, les problèmes digestifs et bien d’autres troubles encore, tout en renforçant l’immunité et l’énergie des enfants.

Lamin est très enthousiaste quant à l’énorme potentiel de la ferme. Les ruches pourraient être utilisées pour produire d'autres produits apicoles, tels que la cire d'abeille, le venin d'abeille, la gelée royale, la propolis, et pourraient même fournir des services de pollinisation ou des reines à d'autres apiculteurs.

Les femmes de la communauté savent que ces opportunités de projets de subsistance sont limitées. Elles se soutiennent donc mutuellement et souhaitent participer à autant de projets que possible pour améliorer leur quotidien et la vie de leurs enfants. Elles aimeraient s'engager dans d'autres projets de subsistance, tels que l'élevage de volailles ou la plantation de légumes, et fournir de la nourriture et un revenu supplémentaire à leurs familles.

Ainsi, cette incroyable ferme apicole a permis à ces femmes de Gambie de se bâtir un meilleur avenir. Si vous avez une idée de projet de subsistance, envoyez un email à notre équipe « Grande Générosité » à l’adresse grandegenerosite@muslimhands.fr. Ils seront ravis de vous aider à planifier votre projet en fonction de votre temps et de votre budget afin de changer la vie d'une communauté dans le besoin.


Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.