Actualité

mercredi 24 février 2016

Remaz et l'école Al-Fatera

Muslim Hands France
Remaz et l'école Al-Fatera

Remaz est arrivée à l'école Al-Fatera, soutenue par Muslim Hands, en janvier 2015. À peine 9 ans, la petite fille avait déjà vécu une vie très mouvementée. Lorsque le conflit a éclaté, sa famille était forcée de quitter leur foyer pour trouver refuge en Turquie avant de rentrer en Syrie. Etant-donnée qu’il était impossible de regagner leur village, la famille s’est installée à Hama, à 46 km au nord de Homs. 

Difficile d'étudier avec sept autres personnes dans la maison. Remaz raconte qu'avant de lui trouver une école, sa famille a essayé de lui faire la classe à la maison, mais sans livres c'était impossible. Elle s'ennuyait et ses parents étaient tristes de la voir passer à côté de son éducation pour des raisons qu'ils ne contrôlent pas. Mais maintenant tout va beaucoup mieux. Remaz nous dit que depuis qu'elle est retournée à l'école tout le monde est content, Remaz nous dit : « j’aime beaucoup mon école, mes enseignants et mes amis. »

Kotyba Al-Abrash, enseignant à l’école, nous explique que depuis le début du conflit « des milliers d'écoles ont été détruites et l'ouverture de l'école Al Fatera a eu un effet très positif sur les enfants. En effet, aller à l’école les aide à oublier les souffrances de la guerre, et leur problèmes quotidiens, mais surtout, résout la question de l’accès à l'éducation. »  

L'école a ouvert ses portes en 2014 pour accueillir les enfants déplacés dans le district d'Idlib. Avec des classes propres et lumineuses, un programme stimulant et des enseignants dévoués, l'école Al-Fatera est un havre de paix dans lequel des enfants peuvent apprendre et jouer, en dépit de leurs circonstances. 

L'ensemble des frais de fonctionnement est couvert par Muslim Hands, c'est donc uniquement grâce à la générosité des donateurs que l'école peut remplir ce rôle si important. Les matières préférées de Remaz sont l'arabe et l'anglais. Comme ses camarades de classe, Remaz rêve de voir le conflit cesser et de rentrer chez elle. En attendant, l'école Al-Fatera lui donne, ainsi qu'à des centaines d'autres enfants syriens déplacés, une éducation, un espoir pour l'avenir et un peu de normalité dans leur monde qui a été complètement bouleversé.

L'école Al-Fatera en Syrie, soutenue par Muslim Hands.

Faites un don

en faveur d’un des projets pour la crise Syrie

Tout voir

Muslim Hands France

Etablie en 2007, Muslim Hands France est une ONG de solidarité internationale régie par la loi 1901 et œuvrant dans le domaine de l’humanitaire et du développement.